Acupuncture oculaire (Boel)

Découverte par  le prof.  danois John Boel, l’acupuncture pour les yeux est un nouveau système qui n’a rien en commun avec les méthodes traditionnelles d’acupuncture.

Lors du traitement, des aiguilles d’acupuncture extrèmement fines et petites sont utilisées sur des points se situant dans et autour des articulations des doigts et des orteils (points reflexes reliés à diverses parties du cerveau). La pose des aiguilles active immédiatement un processus de guérison qui fait parvenir, par la circulation sanguine, des hormones et autres substances guérisseuses à l’endroit malade.

Indications
  • Dégénération maculaire DMLA (maladie dégénérative de la rétine)
  • Rétinite pigmentaire
  • La maladie de Stargardt
  • Divers maladies de la rétine
  • Infarctus oculaire (trombose oculaire)
  • Infections virale de l’oeil (par ex. hèrpes oculaire)
  • Presbytie
  • Glaucome
  • Cataracte (stade initial)
  • Troubles de la vision après des accidents / des opérations
  • Les yeux trop sec / trop humide
  • Maladies de la rétine suite à un diabète (rétinopathie diabétique)
  • Myopie chez les enfants jusqu’à 20 ans

Toutes les maladies oculaires peuvent être traitées. Toutefois, certaines ne peuvent être complètement guéries, mais cependant être fortement atténuées, et leur évolution sensiblement ralentie.

Souvent, non seulement l’acuité visuelle est préservée, mais en plus elle est, dans de nombreux cas, améliorée. Concernant la myopie et la cataracte à un stade avancé, la guérison restera, malheureusement, limitée.

Chez les patients souffrant de dégénération de la macula et de la cataracte, on renonce souvent à une opération en raison des chances minimes de succès. Il est alors recommandé de traiter d’abord la dégénération de la macula par l’acupuncture oculaire pour ensuite passer à l’opération de la cataracte.

Le succès du traitement dépend davantage de la réaction du patient à l’acupuncture que de la gravité de sa maladie oculaire. Chez de nombreux patients, on assiste à une réaction immédiate, alors que chez d’autres, il faudra plusieurs séances et plus de temps. Au cours des dernières années, seul un taux minime de 10% n’a pas montré de réaction à l’acupuncture.

Une complémentation en vitamines, oligoéléments et de sels minéraux et d’autres thérapies, telles que le traitement craniosacral, l’homéopathie et la désintoxication du corps peuvent également compléter la thérapie.

Cette méthode est hautement efficace et absolument sans aucun effet secondaire nocif. Les chances de succès sont meilleures lorsque la thérapie est entreprise à un stade précoce.